• Wesley Trelcat

Changement d'assurance emprunteur, 3 idées reçues !


Nous vous expliquons ces 3 points souvent utilisés à titre commerciale dans le détail, une question ? Contactez-nous !

1) Le changement d'assurance emprunteur doit-il comprendre les mêmes garanties ?

Tout nouveau contrat emprunteur signé doit, en cas de reprise, respecter scrupuleusement un niveau de garantie au moins «équivalent au contrat initialement souscrit, sans oublier les garanties optionnelles que sont les rachats de garantie dos et psy. Très souvent, celui-ci a été réalisé auprès de l’organisme bancaire prêteur. Cette poli


ce d’assurance a été initiée avec l’appui d’un questionnaire de santé, qui dès lors, offre une possibilité de résiliation infra-annuelle, grâce à la loi Lemoine.

Dorénavant, plus de questionnaire médical systématique. Il s’agit tout de même de rester vigilant au fait que, lors de la reprise de l’assurance de prêt, la compagnie ne couvrira pas automatiquement les antécédents médicaux, et en cas de litige, celle-ci peut aller interroger l’ancienne compagnie porteur du risque.

2) Pas de questionnaire de santé avant 60 ans ?

Si cela est une des mesures phares dont la presse et les médias se sont empressés à communiquer et à diffuser, sur la fameuse limite d'âge de 60 ans, dans les faits, les choses sont bien différentes.

En effet, si la totalité de vos prêts représente une somme inférieure à 200.000€ (attention pas uniquement le prêt immobilier en cours, mais bien la globalité de tous vos emprunts (maison, appartement locatif, voiture, etc..) Et, que le remboursement de ces emprunts se termine avant l'âge de 60 ans il est possible de ne pas avoir de questionnaire médical. Mais attention, il faut prendre en considération la variabilité du ou des prêts.


Par exemple : si vous terminez de payer votre prêt immobilier à l'âge de 59 ans, mais que ce dernier comporte une variabilité de 3 ans, alors il sera retenu, l'âge de 62 ans pour la clôture définitive du prêt, vous serez alors soumis à un questionnaire médical. De plus les assureurs et les banques remplacent le questionnaire médical par un questionnaire de risque qui, certes, reste plus succinct.

3) Je peux changer d'assurance emprunteur plusieurs fois pour un même prêt ?


Si dans les faits cela reste potentiellement possible par la loi, les banques et compagnies d';assurance sont assez d'accord pour ne pas reprendre un contrat d'assurance ayant déjà bénéficié d'une reprise et délégation. C'est-à-dire que, si vous changez d'assurance pour votre prêt il est peu probable que vous puissiez revoir cette dernière une nouvelle fois dans quelques années. D'où l';importance de ne pas voir uniquement une seule compagnie ou quelques propositions, mais de bien balayer l'ensemble des offres sur le marché correspondant aux garanties dont vous avez besoin!

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout