• Cindy Erhardt

Focus placement pour les jeunes !



Le mois dernier dans notre newsletter “Gardons le Contact” nous vous présentions notre nouveau partenariat avec Optimum. Nous avions ajouté pas moins de 6 nouveaux produits en placement et assurance vie en complément des produits financiers que nous vous proposions déjà via les gammes de AVIVA, Swisslife, Ordéa ou encore Cardif.


Nous tenions à faire un un petit zoom sur l’un de nos produits spécifiques pour les jeunes qui entrent dans la vie active. En effet, comme vous le savez et comme vous pouvez l’entendre à la radio ou le lire dans des revues plus spécialisées, les apports pour les jeunes “primo accédant” deviennent de plus en plus conséquents. Il n’est désormais plus rare que les banques demandent un minima d’apport de l’ordre de 16.4% du bien et ce hors frais de notaire. Aussi le produit que nous proposons est sous forme d’assurance vie mais appelé “optimum projet”. Nous partons du principe que ce support n’a pas vocation à durer au delà de 8 à 10 ans d’épargne. Une entrée sans apport et avec un versement de 65€ mensuel minimum.


Prenons un exemple concret :



Dans cette projection nous prenons un jeune ou une jeune adulte de 21 ans qui peut être étudiant ou dans un premier emploi.

Le versement mensuel est de 65€ sans aucun autre apport.

Nous nous projetons sur des frais minimum de 1% la ou nos concurrents bancaires se situent dans une moyenne de 4.5% . Des frais de gestion globaux sur 8 ans inférieur à 1%

Nous obtenons un rendement brut estimé de 6% Bien mieux qu’un livret A à 0.50% .

Dans ce cas précis notre jeune à l’âge de 29 ans pourra s’il ou elle n’a pas fait de versement complémentaire en cour de contrat s’être constitué une épargne récupérable de 6284€. De quoi déjà couvrir les frais de notaire d’un potentiel bien d’environ 100 000€.


Que veux dire alors valeur de rachat ? C’est l’épargne que le souscripteur récupère a la clôture de sont contrat à la 8 éme année.


Que veux dire Capital décès ? Et bien nous sommes sur un modèle d’assurance vie, c’est donc le montant que touchera en plus le ou les bénéficiaires du contrat si le souscripteur décède. Malheureusement la vie nous réservant de bonnes, mais aussi de tristes nouvelles, si le souscripteur venait à décéder avant la fin du contrat, le ou les bénéficiaires (si nous prenons la 8 ème année) percevra les 6284€ d’épargne + 6240€ de cause de décès = 12524€


Que veux dire Capital décès accidentel ? Dans le cas ou le souscripteur viendrait à décéder de cause accidentelle (maladie exclue). Le ou les bénéficiaires recevraient alors le capital 6284€ +6240€ de cause décès + 10000€ de cause décès accidentel = 22524€

Sur les principes de l’assurance vie.


Mais revenons à nos projets optimistes. Nous avons là, une possibilité d’épargne sécurisée à moyen terme avec un rendement brut de 6% soit 5.01% net.


De quoi épargner pour un projet pour une somme restreinte lorsque l’on entre dans la vie active avec des frais les plus bas possibles* actuellement.


Cette présentation est basée sur un modèle sécurisé et sur une étude standard (ni trop optimiste ni trop risqué). Chaque épargnant à son profil que nous étudions ensemble pour choisir l’option qui vous conviendra le mieux.


Parlez en autour de vous et contactez-nous.


*(frais négocié par nos soins pour la satisfaction de nos clients)



21 vues0 commentaire