• Wesley Trelcat

Pourquoi souscrire un contrat d’assurance vie ?




Placement apprécié des français, l'assurance vie peut se révéler pertinente, que vous souhaitiez financer un projet à moyen terme ou préparer votre retraite. L'assurance vie présente de nombreux avantages : une fiscalité allégée, une transmission du capital sécurisée ou la possibilité de transformer son capital en rente viagère.


L'assurance vie est un contrat par lequel l'assureur s'engage, en contrepartie du paiement de primes, à verser une rente ou un capital à l’assuré ou à ses bénéficiaires. Elle peut être utilisée comme un produit d’épargne à moyen ou long terme.


Les principaux types de contrats :


Les contrats monosupport en euros

Vos versements sont investis sur des produits sans risque, telles que des obligations d’État, et revalorisés chaque année. Le capital investi est garanti à tout moment et les intérêts de l’année sont définitivement acquis.


Les contrats multisupport

Vos versements sont investis sur des produits sans risque mais aussi des produits liés à la bourse (obligations, actions, fonds, Sicav…), investis sur les marchés financiers, appelés unités de compte (UC). L’assureur garantit non pas la valeur de ces unités, qui varie, mais leur nombre. Cet investissement est plus risqué que les fonds en euros mais cela peut se révéler plus rémunérateur.


Vous pouvez dorénavant trouver aussi des supports en SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier), aussi appelé «Pierre papier» est une expression couramment utilisée pour désigner les parts de SCPI. Cette image renvoie au fait que l'investisseur détient de l'immobilier sous forme de part (= du papier) et non pas de l'immobilier en direct (= de la pierre). On pourrait donc aussi parler d'immobilier papier*.


Les avantages de l’assurance vie


L'assurance vie offre de nombreux avantages :

Elle permet de se constituer un capital sur le long terme. Après quelques années, vous pouvez retirer votre capital, c’est-à-dire fermer votre contrat et retirer l’argent déposé, le terme alors employé et parfois troublant pour le consommateur s'appel le " RACHAT" celui-ci est augmenté des intérêts nets.

Attention ! Vous n’avez pas de garantie de retrouver l’intégralité de votre mise si vous investissez dans des unités de compte (UC).

Elle offre aussi la possibilité de compléter ses revenus, notamment pour la retraite, par des retraits réguliers ou la transformation de votre capital en rente viagère.

Enfin, l’assurance vie est un excellent outil de transmission de son patrimoine grâce à une fiscalité avantageuse et à une grande liberté dans le choix des bénéficiaires.


Pour les plus jeunes ou à l'entré de la vie active, elle permet aussi de financer un projet à moyen terme (8 à 10 ans) avec un taux de rendement plus intéressant qu’un simple livret A par exemple. Des produits simples avec pas ou peux d'apport permettent de se constituer un capital avec un apport de 50 ou 60€ mensuel sans impacter son budget.


Assurance vie : quelle fiscalité ?

Les intérêts issus des versements effectués depuis le 27 septembre 2017 sur votre contrat d’assurance vie sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU).

Le prélèvement forfaire unique (PFU) intervient lors du retrait partiel ou total des sommes disponibles sur votre contrat d’assurance vie.

Pour un retrait sur un contrat d’assurance vie intervenant 8 ans après son ouverture, le prélèvement forfaitaire unique s’élève à 7.5 % pour des sommes versées inférieures à 150 000 €.

Pour un retrait sur un contrat d’assurance vie intervenant moins de 8 ans après son ouverture, le prélèvement forfaitaire unique s’élève à 12.8 %.

Enfin, au prélèvement forfaitaire unique (PFU) s'ajoute 17,2 % de prélèvements sociaux.


À noter :

Les intérêts issus de versements effectués avant le 27 septembre 2017 restent soumis au régime d’imposition précédent l’introduction du prélèvement forfaitaire unique :

  • pour un contrat de moins de 8 ans : les intérêts sont soumis par défaut au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou, sur option, au prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) s’élevant à 35 % avant 4 ans et à 15 % entre 4 et 8 ans.

  • pour un contrat de plus de 8 ans : les intérêts sont soumis par défaut au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou, sur option, au prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) s’élevant à 7,5%.


Quelle fiscalité pour les héritiers ?

Au moment du décès du souscripteur de l’assurance vie, les sommes versées au bénéficiaire du contrat ne font pas partie de la succession du défunt.

Si le bénéficiaire de votre contrat est votre conjoint ou partenaire de PACS, il ne sera redevable d’aucun droit de succession, même si vous avez alimenté votre contrat après 70 ans.

Pour les autres bénéficiaires, le traitement fiscal varie selon l’âge de l’assuré lors du versement des primes :

  • pour les sommes versées avant 70 ans : après application de l’abattement de 152 500€ par bénéficiaire, les capitaux sont taxés à 20 % pour la part taxable de chaque bénéficiaire.

  • pour les sommes versées après 70 ans : un abattement unique de 30 500 € s’applique quel que soit le nombre de bénéficiaires. Au-delà, les capitaux versés sont réintégrés dans l’actif successoral. Toutefois, les intérêts capitalisés sont exonérés.

Auprès de qui la souscrire ?

Le contrat, géré par un assureur, peut être souscrit auprès d’un agent ou d’un courtier mais aussi par l’intermédiaire de votre banque ou d’associations d’épargnants.


Le devoir de conseil

L’assureur est tenu de vous informer des caractéristiques des produits qu’il vous vend. Depuis 2010, comme pour n’importe quel autre produit financier, l’intermédiaire qui commercialise une assurance vie doit s’enquérir de vos objectifs et vous vendre un produit adapté à vos besoins.


Un placement qui reste privilégié par les français : « En un an, entre juillet 2020 et juillet 2021, l'encours des contrats a même progressé de 5% pour atteindre 1.848 milliards d’euros » Selon le Revenu du 14/09/2021

Concernant notre cabinet :


ERHA Consulting® compare pour vous et selon votre besoin et votre profils d’investisseurs les assurances vie avec nos partenaires sélectionnés :


CARDIF / GENERALI VIE / AVIVA VIE / OPTIMUM/ LIFE PATRIMOINE/ CORUM/ SWISSLIFE / ORDEA/ UAF LIFE PATRIMOINE …


*La pierre papier existe depuis les années 60. Avec la professionnalisation du secteur et l'accroissement des normes de contrôle, il existe actuellement un cadre juridique très protecteur pour les investisseurs codifié en majeure partie par les articles L214-50 à L214-84, L231-8 à L231-21 et L732-7 du code monétaire et financier. On en déduit que l'autorité de contrôle est l'AMF. Cela peut paraître surprenant qu'un produit ayant comme sous-jacent de l'immobilier soit contrôlé par une institution financière, mais cela provient de la nature juridique du véhicule.


Sources :

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/souscrire-contrat-assurance-vie


https://www.scpi-8.com/


https://www.lerevenu.com/placements/assurance-vie/assurance-vie-quelle-securite-et-quel-rendement-en-2021

11 vues0 commentaire